news

Football | Décès du journaliste marseillais André de Rocca : il était « Dédé »

C’était Dédé. Ni M. André Luciani (pour l’état civil), ni André De Rocca (pour la carte de presse). Dédé. Notre cher Dédé, il a donc aussi intitulé un livre sur sa carrière : « Bonjour Marseille, voici Dédé ! » Le téléphone était son arme de prédilection. Son ami et ancien adjoint du service des sports provençal, François Phliponeau, y pense encore avec admiration : « J’étais assis à côté de lui dans le stade, il a griffonné quelques notes sur une page, deux noms, quelques minutes et a finalement décroché. le téléphone pour appeler Il a improvisé, sa carte a coulé, ça tombait bien, de Dédé… « L’expérience, le travail, un don, s’est développé à la Marseillaise dans les années 60 quand son père tr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page