news

Football. Double épisode entre Concarneau et Laval – football

Nationale (14e journée). Stade Lavallois – US Concarneau, ce lundi (20h45), au Francis-Le Basser

Pour une place sur le podium, il faudra repasser. Ayant déjà joué et remporté les trois premiers (Bourg, Annecy et Villefranche), Concarneau (4e, 25 points) et Laval (6e, 23 points) doivent « se contenter » de la quatrième place de l’enjeu.

Neuf à neuf, balle au centre

Mais si les premiers ont gagné c’est parce qu’ils en ont perdu d’autres (dont trois des quatre derniers) et c’est bien aussi d’avoir un peu de distance avec eux car on n’est pas à l’abri des moments les plus délicats. Stéphane Le Mignan réagit. Mais le coach concarnois regarde aussi et surtout vers l’avenir. « Nous voulons continuer à avancer en proposant du contenu. Si on est moyen à Laval, ça ne passera pas. Il est candidat à l’escalade, il est là, mais nous y sommes aussi, avec un score important. « 

Si Laval et Concarneau se retrouvent côte à côte au pied du podium, les deux équipes comptent également dans leurs rangs les deux meilleurs buteurs, Lavallois Durbant et Concarnois El Khoumisti, qui se retrouveront face à face : neuf à neuf, balle en le centre …

Double handicap

Mais les pièges ont deux handicaps : éliminés de la Coupe de France, contrairement à Laval, ils n’ont plus joué depuis 15 jours (problème de rythme ?), et ils devront composer avec un effectif très réduit (Badji est parti à Boulogne, tandis que Boutrah et Gope-Fenepej sont toujours blessés). « On voulait recruter avant d’aller à Laval, mais les dossiers sont toujours en attente. Ce sera pour le prochain match (contre Saint-Brieuc dans 13 journées). Mais pour cette fois, nous prendrons un autre jeune homme et Maxime Toupin. » Un homme plus âgé (33 ans), né en 1988, et qui alignerait son 88e match en équipe nationale s’il rejoignait…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page