news

Football. Eclosion d’Amiens par Mathis Lachuer – Football

Né à Amiens, il y signe son premier contrat professionnel et fait ses premiers pas en Ligue 2 : Mathis Lachuer ressemble à un enfant de la ville qui a atteint les plus hauts niveaux avec son club de toujours. Mais il n’en est rien : entre sa naissance dans la capitale picarde en août 2000 et son retour il y a quatre ans, le jeune milieu de terrain a passé toute son enfance et son adolescence en Bretagne, sur les traces de son père, Julien, qu’il a fini de jouer. carrière au Stade Brestois, de 2005 à 2010, avant de devenir entraîneur des gardiens. « Dès mon plus jeune âge je me suis plongé dans le football : j’allais voir les matchs de mon père, mais aussi ceux de mon oncle (Yann Lachuer, ndlr) à Auxerre », se souvient celui qui a donc opté pour la place de son oncle plutôt que sa père.

Après avoir chaussé ses premiers crampons à Loperhet, Mathis Lachuer a lui-même passé quelques années au Stade Brestois. « Mais il devenait un peu dur parce qu’il était le ‘fils de’, alors il a décidé d’aller s’épanouir dans un autre club », témoigne le père de famille, toujours en poste à Brest aujourd’hui et qui affirme avoir toujours laissé son fils faire ses propres choix. . Ce sera juste à côté, à Plouzané, tandis que Mathis rejoint également le Pôle espoirs de Ploufragan.

Entraîneur des gardiens du Stade Brestois depuis 2010 (avec une pause en 2012-2013), Julien Lachuer y a rejoint quatre entraîneurs : Alex Dupont, Jean-Marc Furlan, Olivier Dall’Oglio et Michel Der Zakarian. (Archive photo Nicolas Créach) « J’ai besoin de temps pour jouer »

« Dans cette période je suis allé tester dans des clubs : à Lyon, à Monaco, au PSG… et mon choix s’est porté sur Rennes. J’y ai bien progressé, mais tout le monde n’y arrive pas (à devenir professionnel) », …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page