news

Football et crypto-monnaies : des liaisons dangereuses ?

Publié le : 24/11/2021 – 19:44

De plus en plus d’équipes de football recherchent de nouvelles sources de revenus grâce aux crypto-monnaies. Au Royaume-Uni, presque tous les membres de l’élite ont conclu des accords avec des entreprises du secteur. Des partenariats qui peuvent être lucratifs, mais aussi risqués pour les clubs ou leurs supporters.

Les clubs de football se passionnent de plus en plus pour les crypto-monnaies. C’est particulièrement évident au Royaume-Uni, où 17 des 20 clubs de Premier League ont un partenariat avec une entreprise du secteur, a constaté le tabloïd britannique Daily Mail, dans une enquête sur les liens entre le monde du football et celui du bitcoin. blockchain ou NFT, publié le mardi 23 novembre.

Le journal britannique ne les mentionne pas, mais les trois groupes britanniques non encore secourus par les sirènes de la crypto-monnaie semblent être Burnley, Chelsea et Norwich City, selon des recherches menées par France 24.

Gagner en mariage ?

Tout le monde a au moins un partenariat avec un groupe de cette industrie. Il peut s’agir de plateformes d’échange de cryptomonnaies comme CoinJar, qui a séduit Brentford, une société d’investissement comme eToro, qui s’est associée à plusieurs clubs (Arsenal, Newcastle ou encore Aston Villa), ou des sites de jeux de cryptomonnaies comme Yolo Group (créateur de Bitcoin Casino) qui s’est associé à Southampton.

Ce rapprochement entre l’élite du football britannique et le monde du bitcoin ou de l’ethereum est présenté comme l’alliance du futur. Ce serait un mariage gagnant pour les clubs et les supporters, assurent Arsenal, Manchester City et consorts dans leurs communiqués.

La formation trouve une nouvelle source de revenus. Après plus…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page