news

Football féminin : Affaire Hamraoui : Hayet Abidal va demander le divorce en raison de l’infidélité de son mari

Mis à jour 19/11/2021 – 14:58

Hayet Abidal veut se mettre en travers en rompant son mariage avec Eric Abidal après tout ce qui a été découvert dans l’affaire Hamraoui. Il l’a fait par le biais d’une déclaration publiée par son avocate Jennifer Losada.

Cependant, le message est si direct qu’il ne fait aucun doute que la cause principale de sa rupture a été la relation adultère de son mari toujours, qui en théorie le lui aurait déjà avoué. Par ailleurs, le fait que la puce téléphonique de Kheira Hamraoui soit au nom de l’ancien joueur du Barça n’a fait qu’alimenter les motivations de celui qui est devenu l’un des suspects présumés de la police judiciaire de Versailles dans l’affaire qu’il a en vilo en France.

« Lié par les circonstances et mécontent de l’affaire Hamraoui. » Ainsi commence une déclaration qui n’est qu’une autre pièce à enquêter dans une affaire qui a commencé il y a plus d’une semaine et qui place Hayet Abidal (sur le compte Instagram duquel une bonne partie de ses dernières photos avec son mari actuel ont disparu) comme l’un des principaux axes de recherche.

Cela s’est produit, en plus de la puce susmentionnée, lorsque Kheira Hamraoui elle-même et même Aminata Diallo ont rappelé lors de sa déclaration les prétendues bagarres que Hayet avait déjà eues avec l’ancien joueur de Barcelone et la principale victime de l’agression. De plus, selon l’enquête, ils ont tous les deux entendu l’un des agresseurs dire : « Alors, que se passe-t-il ? Sommes-nous en train de coucher avec des hommes mariés ?

Alors que la première suspecte de l’affaire, Aminata Diallo, tente de retrouver la normalité, Hayet elle-même attendrait d’être convoquée par la police pour témoigner puisqu’elle a elle-même insisté pour le faire le plus tôt possible afin que les rumeurs de son prétendu lien avec le agression.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page