news

Football. Gerzino Nyamsi : « J’avais besoin de m’émanciper »

Ligue 1. , ce samedi (17h) Comment avez-vous vécu la première saison complète de votre carrière à Strasbourg ?

Très bien ! J’avais un sentiment d’accomplissement. Avant, je n’avais pas eu l’occasion d’enchaîner les jeux et de pouvoir performer. C’était mon objectif personnel pour le début de saison et je l’ai atteint. J’étais content, mais ça me donne envie de continuer. On joue pour ça : connaître les victoires, les défaites et faire partie intégrante de l’aventure. Quand tu joues très peu, même si tu sais que tu fais partie du groupe, tu as ce sentiment que tu n’apportes pas vraiment ta pierre à l’édifice.

Il y a un an, vous pensiez que vous pouviez compter autant ?

Ma mentalité, il y a longtemps, quand j’avais 21 ou 22 ans, était de me dire que je devais jouer. A un moment j’étais très frustré. Alors quand je suis arrivé ici, je ne voulais pas lâcher un seul instant, j’avais cet objectif de tout jouer. J’avais parlé à l’entraîneur, mais il n’a rien promis. Il fallait prouver sa valeur à l’entraînement.

Comment expliquez-vous que la mayonnaise ait pris si vite alors que vous venez d’arriver ?

C’est vrai, jouez-le! Quand on vous amène dans un autre club, logiquement, c’est qu’on vous accorde de l’importance. J’avais tout fait à Rennes, j’étais dans le club depuis que j’avais six ans, donc c’est différent, il pouvait avoir un lien. Je ne l’ai peut-être pas vu à l’époque, mais peut-être n’étais-je pas assez mûr, assez aguerri. Il y avait aussi les choix des entraîneurs, qui m’ont préféré quelqu’un d’autre. J’ai toujours respecté ces choix, mais je voulais partir, voir ailleurs.

Avez-vous eu besoin de sortir de votre zone de confort, de vous faire violence ?

Non, ça ne s’est pas passé comme ça. Être…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page