news

Football : La Coupe du monde 2022 au Qatar sera-t-elle vraiment « une catastrophe » ?

l’essentiel Manque d’eau, climatisation en panne, difficulté à se loger, prix des billets… tous les signaux d’alarme étaient au rouge en avril lorsque le Qatar a ouvert le box-office de sa Coupe du monde de football. Le test match organisé le 9 septembre devant 77 575 supporters qatariens a viré au fiasco. Pourtant, tout ne va pas si mal selon Yannick Vanhée, président du fan club Les Corsaires, qui a déjà ses places réservées pour les 15 premiers jours. Explications.

#BoycottQatar2022. Le petit hashtag qui monte, qui monte, qui monte, en ce mois de septembre, va-t-il faire basculer la Coupe du monde 2022 ? Deux mois seulement après le début de Qatar Equateur, premier match de la première Coupe du monde organisée dans la péninsule arabique, les supporters commencent à avoir des sueurs froides. Les appels au boycott vont-ils ruiner la fête ?

Attention, les 77 575 spectateurs qui ont regardé le test-match entre Al Hilal et Zamalek auraient aimé transpirer à grosses gouttes le 9 septembre. Cela les a peut-être rafraîchis dans les tribunes du Stade de Lusail qui accueillera la finale de la Coupe du monde le 18 décembre. Il a fallu attendre les révélations du journal néerlandais Het Laatste Nieuws dimanche pour constater que la population avait manqué d’eau potable lorsque le thermomètre a atteint 34°C il y a 10 jours. La paille pour de nombreux spectateurs déjà brûlés par l’air humide et la climatisation défaillante. Ceux qui ont décidé de quitter le stade à la mi-temps l’ont été à leurs dépens, formant une file d’attente de 2,5 kilomètres à l’entrée de métro la plus proche….

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page