news

Football : la finale de la Coupe d’Afrique des Nations à Orléans soufflée par le vent et la grêle

La fête n’a pas eu lieu sur le terrain synthétique du stade La Source. Alors que dimanche soir les sélections locales de Côte d’Ivoire et du Maroc s’affrontaient, la finale des quarts de la CAN a atteint son apogée pour le titre.

Rien à voir avec l’incivilité qui a poussé les organisateurs à arrêter la compétition l’an dernier, cette fois c’est la météo qui a eu raison du dernier match du tournoi.

Un épisode orageux et des grêlons massifs sur le Loiret en ce début de soirée de dimanche

voitures endommagées

Malgré l’entrée en vigueur de la vigilance orange pour orages à 18h et un ciel déjà strié d’éclairs à l’horizon, à quinze minutes du coup d’envoi, le match est resté maintenu et commencé, comme si de rien n’était à 20h50.

Même les nombreux spectateurs massés sur le terrain (entre 500 et 700), ne semblaient pas prêts à déserter l’événement, qui a commencé dans la grande clameur avec des hymnes nationaux et des discours des capitaines… Du moins jusqu’à ce que le ciel leur tombe dessus. tête.

Les premiers grêlons sont tombés sur la pelouse après quelques minutes de jeu et ont rapidement pris la forme de volumineux glaçons, accompagnés de violentes rafales de vent. L’arbitre interrompt le match et le public se précipite en masse vers la sortie, ayant du mal à trouver refuge près d’un terrain sans tribune couverte.

« On a pris soin d’évacuer tout le monde et surtout de tenir les gens éloignés des arbres », raconte Jessy Ruffine, l’une des co-organisatrices de l’événement….

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page