news

Football. La P3 féminine est de retour, les entraîneurs de Caen satisfaits

Par Aline Chatel Publié le 23 juin 22 à 19:59 Sport à Caen Voir mon actualité Suivre ce média Tatiana Bastard et les Caennaises visent la D2, mais il se pourrait aussi qu’elles dépassent la case D3… © Aline Chatel

Enfin ! 12 ans après sa suppression, la Division 3 s’apprête à revenir sur la scène du football féminin. Dans un an, on ne passera plus de Régional 1 à Division 1, en raison d’un vide important et très compliqué à combler, étant donné qu’une nouvelle division va s’insérer.

La D2 rentre dans une seule poule

La réforme adoptée par la Fédération française de football le samedi 18 juin 2022 va profondément modifier l’accès au haut niveau. Seul Arkema D1 n’est pas directement concerné par cette évolution révolutionnaire. Gardez 12 équipes.

A partir de la saison 2023-2024, la Division 2 ne disposera que d’un vivier de 12 équipes, contre deux actuellement. Pour y parvenir, il y aura 12 courses (six par poule) la saison prochaine. Les relégués iront en division 3, ce qui est donc la grande nouveauté du texte qui vient d’être voté.

Un D3 en deux poules

Cette D3 sera à nouveau scindée en deux groupes de 12 équipes. La moitié des participants descendra donc de D2. L’autre moitié montera de R1. La saison prochaine, chaque champion de Régional 1 aura son ticket pour le niveau supérieur. Ensuite, pour arriver à ce premier échelon national, il faudra vaincre les play-offs – contre deux aujourd’hui pour monter en P2 -.

« On va vers la professionnalisation du football féminin »

En fuite pour monter en D2 à partir du dimanche 26 juin 2022, Anaïs Bounouar se réjouit de ce changement. « Nous allons vers la professionnalisation du football féminin. J’espère que la D1 deviendra bientôt un championnat professionnel et que la D2 l’imitera pour les années à venir. Cela ne peut être que bénéfique. La…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page