news

Football. La saison de tous les dangers pour le Lot-et-Garonne ?

Réforme des championnats régionaux, épisode 2. A l’issue de la saison 2017-2018 qui avait vu la disparition de la R4, cinq équipes du Lot-et-Garonne avaient mordu la poussière pour rejoindre le District, comme le SU Agen et l’Assa. Une claque monumentale qui a laissé de nombreuses traces. Le plus important est la baisse de notre représentation numérique dans les ligues régionales. Avec une seule adhésion au District par exercice, ce ne sera pas rééquilibré en trois cuillères à soupe. Si l’on peut espérer cette saison, mais c’est un vœu pieux depuis quelques années, ne pas assister à une ou plusieurs descentes en Circonscription, l’enjeu de cet exercice est à tous les niveaux puisqu’il y aura de nombreuses relégations en R1 et R2.

Si l’attente est forte autour de nos représentants de monter dans la hiérarchie régionale, la crainte est donc de les voir chuter davantage. Le risque n’est pas énorme, mais il existe. L’expérience des précédentes réformes étant plutôt amère, on examinera avec fébrilité les performances de certaines équipes, le FC Marmande en tête. De belles performances sont toutefois attendues, aux côtés des Agenais en R2 et des Villeneuvois en R3. Beaucoup d’équipes ne manquent pas de qualité, mais il faudra voir l’équilibre qu’elles parviennent à rééditer les bonnes performances en rééquilibrant pour ne pas passer la saison à se regarder dans le rétroviseur plutôt que dans les jumelles. Cela nous changerait un peu.

Danger dans le district 47

Côté District, après le retour à douze équipes en P1 et P2, on devrait voir des ligues plus homogènes. La saison dernière a été, encore une fois, cruelle pour plusieurs clubs qui ne se représentent pas sur la ligne de départ. Donc Bias, Le Passage FC, Laroque-Timbaut ou Vallée La Lémance ne sont plus. Cancon et Villeréal ont créé …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page