news

Football : le Nîmes Olympique espère avoir trouvé le système magique

Les Crocos, qui recevront Caen samedi 30 juillet pour l’ouverture du championnat de Ligue 2, débuteront la saison dans le 3-4-1-2 choisi par l’entraîneur Nicolas Usaï. Décryptage.

« Nous sommes prêts. » Le rassurer samedi était Lamine Fomba, après la victoire 4-2 des Crocos face à l’UNFP. « On a bien travaillé tout au long de la préparation, on s’est renforcé, on a complété ce que porte le brassard de capitaine en l’absence de Nicolas Benezet. Seuls les résultats n’ont pas été bons mais on clôture nos matches de préparation sur une note positive. nous voulions gagner la confiance, donc nous sommes heureux ».

Une entame de championnat à ne pas manquer

Prêts, les Crocos doivent l’être car avec les comparaisons face à Caen, Saint-Etienne et Dijon lors des quatre premières journées, le début de saison s’annonce rude. Et avec quatre runs prévus depuis que Bordeaux a finalement été maintenu, nous n’aurons pas à nous traîner sur la route.
Son maintien, le Nîmes Olympique le mènera au 3-4-1-2, un système que Nicolas Usaï a décidé de faire sien cette année. « Le recrutement s’est fait en fonction de ce que l’entraîneur voulait mettre en place », note Nicolas Benezet, qui a ainsi été amené à évoluer dans le coeur du match, en numéro 10, en soutien des deux attaquants.
Un poste dans lequel il rivalisera avec Benrahou, toujours là pour le moment et qui a toutes ses chances de débuter samedi, Benezet, qui a raté les deux derniers matchs préparatoires en raison d’une entorse à la cheville droite, n’étant pas pleinement opérationnel.

Le rôle clé des pistons

Dans ce système, « les pistons seront les éléments clés, très importants pour nous, …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page