news

Football : le Nîmes Olympique n’est plus devant après sa défaite en amical face à Toulouse

Les Crocos, qui avaient ouvert le score, ont été logiquement battus 2-1 ce vendredi 23 septembre par le TFC. Le 4-4-2 développé par Nicolas Usaï n’a pas été concluant.

Après le match amical perdu le vendredi 23 septembre à Toulouse, avec deux nouveaux buts encaissés, le Nîmes Olympique n’est décidément pas devant.
A une semaine de la réception du Paris FC, qualifié de « capital » par Nicolas Usaï, le staff technique du crocus avait quitté le 3-5-2 pour un 4-4-2 sur lequel ils avaient travaillé toute la semaine à La Bastide. Le résultat n’a pas été à la hauteur des attentes et des espoirs…

On n’a pas assez utilisé les couloirs, on a manqué de précision et de contrôle

« Je n’ai pas forcément été convaincu par l’organisation mise en place », avouait l’entraîneur nîmois après la rencontre. Dans ce système, l’expression offensive de Crocos était plus que limitée. Ils ont à peine créé une poignée de possibilités. « On n’utilisait pas assez les couloirs, on manquait de précision et de contrôle, analysait Nicolas Usaï. Dans les stalles ou dans la mise en place du jeu, on était trop souvent contrariés alors qu’avec le dos au jeu, il fallait avoir des solutions plus faciles donc pour ne pas perdre le ballon sur les passages latéraux ».
Sur une pelouse qui ralentissait le ballon, Nîmes, devant un TFC qui n’alignait que deux titulaires de L1 au coup d’envoi (Spierings et Rouault), a tenté de repartir de l’arrière mais a eu le plus grand mal à réussir et dépasser ses propres moitiés. du champ. « Les Toulousains nous ont attaqués rapidement, c’était compliqué, a expliqué Durand de Gevigney. On aurait dû utiliser plus de profondeur car il y avait de l’espace derrière eux. »

L’inspiration de…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page