news

Football : l’épisode des Cévennes semble avoir fixé le gag de la semaine en Coupe de France

Enfin, c’est à Vauvert, et non à Vergèze, que s’est tenue la rencontre de Coupe de France entre le « Vert et blanc » Vaurdois et les Muscatiers de l’Asfac. Comme l’inspecteur Bourrel en son temps, c’est dans les cinq dernières minutes de son dernier entraînement prévu vendredi soir que Greg Tanagro a divulgué l’information à ses troupes.

Dix jours pour trouver la terre

Le flou artistique a duré une semaine, et cela ressemble plus à une chaîne d’hésitations étranges qu’à l’application par la Ligue de football d’Occitanie d’un règlement fédéral. En effet, ce n’est que vendredi soir que l’organisateur a officialisé la date, l’heure et le lieu de cette 6e manche de Coupe de France. Depuis le tirage au sort (fait dix jours plus tôt), le club gardois était conscient qu’organiser un grand tournoi national de jeunes sur sa pelouse habituelle serait incompatible avec le match.

Fumée blanche au dernier moment

Initialement prévu dimanche à 14h30 à Vauvert, le jeu a été déplacé tout au long de la semaine, géographiquement et dans le temps. Performance animée sur le site de la Ligue parfois le samedi à 15h, 18h, à Vergèze, retour le dimanche à Vauvert, puis retour à Vergèze, le tout sur trois ou quatre pelouses différentes. Ce n’est qu’à la fin des travaux que la fumée blanche s’élève dans le ciel.

En compromettant l’organisation du tournoi des jeunes, la météo a peut-être résolu le problème. N’aurait-il pas été plus facile d’inverser le match ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page