news

Football | Les 20 cartons rouges les plus stupides de l’histoire – Partie 1

Après le récital du sur le thème des cartons rouges, nous avons imaginé les plus beaux cartons rouges de l’histoire du football. Grâce à votre participation, voici les génies qui ont quitté la pelouse avant leurs coéquipiers.

Célébrations Marouane Chamakh / PSG – Bordeaux

Coupe de France : 2004-2005.

La règle visant à interdire à un joueur d’enlever son maillot remonte à 2004. Alors, assez logiquement, il suffit d’attendre quelques mois pour voir un premier joueur rappelé à l’ordre. Et comment. Opposés au PSG en Coupe de France, les ont ouvert le score au Parc des Princes avec Marouane Chamakh. Le Marocain exulte de joie et enlève soudain sa chemise. Sans se rappeler que quelques minutes plus tôt il avait reçu son premier carton jaune pour une coupe aux règles de Sylvain Armand.

Darcheville se précipite pour lui dire de remettre vite son maillot, mais l’arbitre a tout vu. Marouane est expulsé, et dès les douches il voit sa famille éliminée dans le temps additionnel. L’infériorité numérique des Girondins a joué un rôle important. Un numéro de grande classe, qui a valu à Thierry Roland l’une de ses meilleures formules.

« C’est vraiment de la connerie à l’état pur » T. Rolland

Mario Djurovski / Muangthong United – TOT SC

Championnat thaïlandais : 2012-2013.

Il n’y a pas qu’en France que les humains jouent au football. En fait, la Thaïlande s’essaye aussi à ce sport. Alors quand un joueur parvient à lober le gardien au millimètre près, le stade fond littéralement. Disons que ce type de geste ne voit pas le jour tous les week-ends au pays de Tony Jaa.

L’artiste de ce chef-d’œuvre n’est autre que Mario Djurovski, meneur de jeu du célèbre club Muangthong United. Seulement, lorsque Mario marque un but, il fait exploser une joie toute particulière. Sa fête…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page