news

Football : les femmes du MHSC cherchent désespérément du soutien

Les filles du MHSC accueillent le Paris FC ce vendredi 3 décembre, avec l’espoir de viser la 3e place. Brisés dans l’anonymat, ils ont reçu un fort soutien du président Nicollin.

Garçons ou filles, l’OL regarde Montpellier dans le rétroviseur. C’est encore plus vrai en D1 Arkema où les Lyonnais règnent en maîtres en chef monarchique, même sur le toit de l’Europe.

Mais malgré les paillettes et une collection de trophées, cela ne les empêche pas de partager le même anonymat que leurs homologues héraultais, au sein d’une ligue désertée par les spectateurs et les sponsors.

Commanditaires absents

Un coup dur pour le président Laurent Nicollin, alors que « ses » filles reçoivent le Paris FC vendredi à Grammont (18h30), avec l’ambition de se rapprocher de la troisième place qualificative pour la Champions Cup.

« Enlever le championnat quand tu reçois Issy-les-Moulineaux devant 50 personnes, ça fait mal, car ils ont besoin d’être soutenus ». Et de se lancer dans un véritable appel en faveur du football féminin, pour lequel les familles Nicollin et Aulas ont joué les précurseurs en France.

« Notre section fête ses 20 ans, elle fait aussi partie de notre ADN, sachant que c’est compliqué car il n’y a pas de retour économique. On ne peut pas dire que les entreprises nous suivent beaucoup ».

Dommage pour le MHSC, qui a fait le choix d’apporter presque à lui seul un budget de 2,5 millions d’euros, le prix d’un ou deux joueurs pour l’équipe pro masculine.

Média parfait

Jusqu’où est l’euphorie de la Coupe du monde en France (en 2019), entre condescendance masculine et béate admiration. « Les stades étaient pleins, tout était bien, mais j’ai senti qu’après le…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page