news

Football : les gladiateurs bannis du stade de Nîmes, « du jamais vu par le PSG dans les années 2010 »

Samedi, cette association de supporters de l’Olympique de Nîmes n’a pas pu entrer au Stade des Costières.

N’ignorez pas cette interdiction. Trois jours après avoir refusé l’entrée du stade des Costières avec leur bâche, pour assister au match Nîmes-Bastia, les Gladiators Nîmes 91 préparent la réponse au président de l’Olympique de Nîmes Rani Assaf. Cela pourrait très bien finir devant les tribunaux.

Rani Assaf organise le règlement à sa manière. Il dit que le drap est un facteur de trouble à l’ordre public. Mais c’est juste une bâche qui dit Gladiateurs !

« Nous avons un avis mercredi. Il faut décider de notre ligne, explique Dimitri Pialat, président des Gladiators. Pour le moment nous discutons avec l’avocat de l’Association nationale des supporters. Ce qui est clair, c’est que Rani Assaf organise le paiement. à sa sauce.. Il dit que le drap est un facteur de trouble à l’ordre public. Mais ce n’est qu’un drap qui dit Gladiateurs ! les événements atteignent un niveau sans précédent.

Sur le fond, l’interdiction du samedi était-elle juridiquement praticable ? C’est ce que pense l’avocat membre de l’Association nationale des supporters, Pierre Barthélemy, qui avait par le passé défendu les supporters des stades privés du PSG, dans le cadre du Plan Leproux (1). « Je pense que c’est illégal. Ni les statuts du club ni les conditions générales de vente n’interdisent l’entrée avec une bâche. Ce qui est interdit, c’est le discours de haine, ce sont des signes de discrimination. »

Une action civile ?

Le document régissant les conditions de vente et de souscription …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page