news

Football Ligue 1 – Fausse santé passe en Ligue 1, Bertrand Latour lâche un scoop

Le football joue-t-il dans l’épidémie de Covid ? Pas du tout pour Bertrand Latour, qui soulève de graves accusations.

Avec plus de 300 000 cas positifs par jour, toute la société française est dans le vortex de la cinquième vague de Covid. Sa variante la plus contagieuse Omicron se répand et comme tous les secteurs le football ne fait pas exception. Si la Ligue a modifié son protocole, le gouvernement a également dicté de nouvelles règles pour faire face à cette épidémie d’emballement. La carte de santé est devenue un outil quasi indispensable pour les citoyens, et les footballeurs professionnels s’en préoccupent également. Selon les données du club, plus de 90 % des joueurs sont vaccinés contre le Covid, et peuvent donc présenter leur carte sanitaire, notamment pour réintégrer plus rapidement en cas de test positif, comme le permet la nouvelle procédure. Mais certains joueurs qui hésitent à se faire vacciner ont emprunté des chemins sournois selon Bertrand Latour. Dans un discours bruyant dans La Chaine L’Equipe, le journaliste a expliqué à un Raymond Domenech totalement incrédule que plusieurs joueurs de Ligue 1 ont utilisé un faux passeport sanitaire pour jouer.

Des preuves évitées pour permettre aux joueurs de jouer ?

« Je passe ma vie à discuter avec des agents ou des joueurs qui me disent que ceux qui ne voulaient pas se faire vacciner ne se sont pas fait vacciner depuis. C’est juste qu’ils ont acheté des passes de santé. faux. Je le dis et je l’assume. Il y en a tellement dans le football français, je le dis et je le répète s’il le faut. Pendant des mois, ils ont présenté une fausse carte de santé. Les autorités ne le savent pas, c’est du faux et ils l’achètent 1500 euros et les clubs ou les autorités ne le savent pas forcément », a annoncé Bertrand Latour, pour qui les joueurs, de leurs agents ou de leur entourage, peuvent facilement obtenir un laissez-passer. .faux…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page