news

Football/Ligue 1. Giflé par Rennes, le FC Metz KO aux pieds

Certains détails parlent d’eux-mêmes. Comme ces « olé » lancés des tribunes pour célébrer avec ironie les pas franchis par les Mexicains en pleine seconde période aussi longue qu’une journée sans pain. Ou comme ce tweet du FC Metz, après le coup de sifflet final, qui annonce l’annulation définitive de l’élection du « Grenat du match ». Terriblement logique, après la gifle donnée par le Stade Rennais, ce dimanche après-midi à Saint-Symphorien (0-3).

Les bijoux de Gaëtan Laborde (24e) et Kamaldeen Sulemana (37e) avaient sanctionné la passivité de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page