news

Football Ligue 1 – La LFP veut cracher Winamax

Après Kylian Mbappé, Winamax s’aliène tout le football français. Les derniers tweets de l’opérateur de paris en ligne ont convaincu la LFP et la FFF de mettre en demeure. La Ligue demande maintenant de l’argent à Winamax.

Winamax a de gros… problèmes. L’opérateur de paris en ligne est un acteur bien connu en France dans les paris sportifs et notamment dans le football. Le nom de cette marque est régulièrement affiché dans les stades de Ligue 1 et dans les pubs accompagnant les matchs télévisés. Winamax est partenaire de la Ligue de Football Professionnel depuis plusieurs années. Cependant, l’opérateur est également connu pour le ton cinglant de ses messages sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, parfois très virulents envers les joueurs, les clubs et la ligue.

La FFF et la LFP ont donné instruction à Winamax de respecter ses obligations contractuelles

Les deux corps fustigent les abus de l’entreprise, récemment épinglée pour un tweet douteux sur Kylian Mbappé et son père, pour lequel il a fini par s’excuser https://t.co/k24G4rxptg pic.twitter.com/xqbA9dtZV3

– L’ÉQUIPE (@lequipe) 14 avril 2022 La LFP réclame 80 000 euros à Winamax

Un humour qui commence à fatiguer, surtout quand pour certains il franchit la ligne rouge. C’est le cas de Kylian Mbappé, dont le père a fait l’objet d’un tweet offensant il y a quelques semaines. L’attaquant français n’avait pas vraiment goûté à ce message. « Le danger des paris en ligne… ne plus avoir de limite. Un peu de respect s’il vous plaît », a posté l’attaquant du PSG en réaction au tweet de Winamax sur son père.

Le danger des paris en ligne… ne plus avoir de limite.
Un peu de respect s’il vous plait

🤦🏽‍♂️🤬 @WinamaxSport pic.twitter.com/7Wj5jbBdPL

— Kylian Mbappé (@KMbappe) 31 mars 2022

L’affaire n’a pas échappé aux instances du football français. La FFF et la LFP viennent de signifier à Winamax un avertissement formel à…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page