news

Football Ligue 1 – OL-OM : Payet attaque, déroute Cyril Hanouna !

Semblant immédiatement jugé, l’homme qui a jeté une bouteille au visage de Dimitri Payet lors de l’OL-OM a écopé de six mois de prison avec sursis et de cinq ans d’interdiction du stade.

Sur le plateau de « Touche pas à mon poste », l’avocat de l’agresseur de Dimitri Payet a tenté d’expliquer le geste insensé de son client. « Il a mis sa capuche pour pouvoir lancer l’objet. » De là à dire qu’il voulait rejoindre Dimitri Payet en tête, honnêtement, il y a un écart. D’abord parce qu’il n’a rien contre Dimitri Payet. Honnêtement, il n’a rien. Il ne savait pas qu’il y avait un précédent, ça, ça jouait beaucoup dans l’esprit de Dimitri Payet », a lancé David Metaxas, dont la discussion a fait rire Cyril Hanouna et toute sa bande. Le chroniqueur Eric Naulleau, en revanche, n’a pas fendu la poire devant les explications lunaires de l’avocat. Sur l’antenne de C8, il s’est montré particulièrement virulent envers David Metaxas.

Tête de Dimitri Payet 😬
pic.twitter.com/PCy2Pz5bwd

– Siaran Bola Live (@SiaranBolaLive) 22 novembre 2021

« Vous dites : ‘Il ne voulait pas toucher Payet.’ La meilleure façon de ne pas frapper Payet est de ne pas jeter la bouteille. Un jour, un homme est arrivé, Robin Leproux, a déclaré : « il y a deux catégories : les partisans et les délinquants ». Votre client est un voyou. Pour moi, il n’a plus sa place dans un stade, à vie. Pas cinq ans. Alors Cyril dit que tu es un bon avocat, mais tu es en fait un bon brouilleur. Vous faites passer le message sur un sport très apprécié des jeunes, vous dépréciez le geste en disant ‘Après tout, c’est pas grave, il n’a pas voulu y toucher, il n’y avait pas de réseau’. Ce que vous envoyez comme message est catastrophique », a lancé l’éditorialiste, particulièrement en colère contre l’agresseur de Dimitri Payet, qu’il accuse de minimiser…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page