news

Football Ligue 1 – Turpin et Frappart protégés par la VAR, scandale des arbitres ?

L’arbitrage français peine à briller au plus haut niveau mondial et certaines critiques font mal, notamment lorsqu’elles visent Clément Turpin et Stéphanie Frappart.

Il est rare qu’un week-end en Ligue 1 se termine sans une polémique liée à l’arbitrage, et si du côté des dirigeants des Français on promet qu’on veut faire les choses pour que la communication passe mieux, cela a évidemment dû lutter en place. Ce lundi, c’est notamment l’expulsion de Morgan Scheinderlin lors de Brest-Nice qui fait parler d’elle, Christophe Galtier juge cette décision de Stéphanie Frappart, surtout en regardant les images. Pour Pierre Ménès, cela confirme une nouvelle fois que certains arbitres sont totalement intouchables, même pour des collègues qui arbitrent à côté de la vidéo.

Clément Turpin et Stéphanie Frappart n’ont jamais fraudé, accuse

Pour l’ancien consultant de Canal +, le moment est venu de répandre la mèche. En Ligue 1 la nomination des arbitres est incroyablement opaque, que le score des arbitres est le même. Le principal problème est qu’il y a des étoiles et d’autres. Et il frappe au niveau VAR. Turpin peut décider ce qu’il veut, le VAR ne viendra jamais le juger. Même chose pour Frappart, non pas parce qu’elle est une star de l’arbitrage, mais parce qu’elle est une femme. C’est évidemment le meilleur, car c’est presque le seul et ça aide. Dimanche met un direct rouge à Schneiderlin (Nice) et qu’il n’y a personne du VAR qui lui dit qu’il exagérait. Tout ça parce qu’on ne juge pas Stéphanie Frappart et c’est un problème. Si la VAR est utile à la politique (…) Si la VAR n’intervient pas c’est qu’il y a incompétence humaine ou malhonnêteté », estime Pierre Ménès, qui ne voit pas d’autre explication à certaines décisions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page