news

Football Ligue 1 – TV : Dégoûté, Canal+ compare Amazon à Mediapro

Le président du conseil d’administration du groupe Canal, Maxime Saada, a été soumis jeudi matin à une audition dans le cadre de l’enquête parlementaire sur les droits télévisuels.

Après avoir passé en revue le fiasco de Mediapro, le patron de Canal+ a logiquement évoqué la situation actuelle avec son groupe et Amazon diffusant la Ligue 1. Pour l’instant, le géant américain du e-commerce a choisi de ne pas communiquer à son public et tout porte à croire que cela restera longtemps secret. Une chose est sûre, les matchs diffusés sur Prime Video sont moins visibles que ceux diffusés sur Canal +, qui compte des millions d’abonnés. Pour augmenter la visibilité de la Ligue 1, Maxime Saada a alors proposé à Amazon de diffuser sa chaîne Prime Video sur Canal +. Accord catégoriquement rejeté par les dirigeants de la branche sportive d’Amazon selon les déclarations de Maxime Saada lors de l’audition dans le cadre de l’enquête parlementaire sur les droits TV sur le football.

La mission parlementaire sur les #droitsTV et le modèle économique du sport écoutera @maxsaada, président du directoire de @canalplusgroupe ce jeudi

Continuez jeudi 18/11 à partir de 8h45 sur https://t.co/oMqesha0Kl en clair et avec votre adjoint 😉 pic.twitter.com/sV6iehWuN1

– Cédric ROUSSEL (@CedricRoussel06) 17 novembre 2021

« Aujourd’hui, le choix de LFP de se tourner vers Amazon est contre-intuitif. Nous limitons l’exposition et ce manque de visibilité est inquiétant. Regardez le basket français qui a souffert de ce manque de visibilité, sa valeur a diminué (…) Je n’ai encore qu’un objectif en tête, et c’est comment satisfaire les abonnés de Canal +. Quand il y a des droits que nous n’avons pas, j’essaye toujours de les inclure dans les offres pour les proposer à nos abonnés. Aujourd’hui nous ne distribuons pas Amazon mais ce n’est pas notre choix. Amazon ne souhaite pas que son offre soit diffusée par Canal +. Ils…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page