news

Football/Ligue 2 : le Pau FC prend le départ à Caen

Si, comme le disait Didier Tholot, toute la France voyait Caen…

Si, comme le disait Didier Tholot, la France entière a vu Caen renverser son équipe, l’entraîneur du Stade Malherbe Stéphane Moulin avait pressenti pour lui le piège que pouvait représenter le Pau FC.

C’était encore plus vrai avec le passage à un système à cinq défenseurs et l’expression – enfin – d’une rigueur totale. C’est surtout qu’en Ligue 2 une équipe qui compte Henri Saivet dans ses rangs n’est jamais battue tôt. Avec l’ancien golden boy, chaque problème a une solution. Comme sur ce ballon gratté par Almeida, cette course et ce coup franc obtenu sur une faute de Quentin Daubin. A 25m, Saivet prend ses responsabilités et se charge d’éliminer le stade Michel d’Ornano. Une merveille de tir en spirale que Mandrea ne peut arrêter pour une évidence : Saivet, déjà buteur contre QRM, est, après un an et demi sans jouer, déjà incontournable pour ce Pau FC.

Effort et récompense

Si Caen plaçait un premier pique d’une tête non cadrée de Vandermersch (16e), c’est Pau qui passait tout près du doublé. Sur une incroyable contre-attaque d’Almeida après un enchaînement de Saivet et Beusnard, la frappe déviée du Béninois touchait le poteau de Mandrea (17e). Au coin, Pau alluma une nouvelle mèche et fit encore une fois trembler les Normands.

Cependant, c’était l’avertissement qui les réveillerait. Bien sûr, sur une frappe de Zady Sery, Olliero avait les mains posées (20e), comme sur une frappe rase de Zady Sery lui-même (21e). Sauf que les attaques normandes se sont multipliées et Pau a fini par en faire les frais. Lancé dans le couloir droit, Vandermersch parvient à doubler celui d’Evan pour centrer : Mendy rate la rentrée mais Abdi, derrière lui, frappe Olliero à bout portant (1-1 ; 23°).

Un match nul que les Palois ont eu le mérite de ne pas vivre comme un coup, faisant tous les efforts défensifs…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page