news

Football – Ligue 2 : plus de courses et pas de barrage

Le coup d’envoi du championnat sera donné le samedi 30 juillet. L’occasion de faire le tour de l’actualité, sur le terrain, sur les bancs, sur les maillots, sur le calendrier ou sur les écrans.

Une montée plus difficile à atteindre et plus de gens soucieux de la garder. La saison qui s’ouvre ce week-end s’annonce plus déçue qu’à l’accoutumée, en raison d’une évolution des promotions et des relégations… à l’avantage de ces derniers.

En effet, il y aura quatre équipes reléguées à la fin de l’année en cours. Du moins si le championnat joue bien à 20, ce qui n’est pas certain étant donné que Bordeaux a été relégué de la DNCG (appel lancé par le club girondin). En tout cas, la formule sera plus difficile que les années précédentes, à l’issue desquelles les deux derniers de la classe ont été condamnés à la descente, tandis que le 18ème a su s’en sortir, jouant un barrage contre le 3ème de l’équipe nationale. Cet appel a été supprimé, ainsi que la grande finale, qui impliquait les équipes classées 3e à 5e, menant au vainqueur en barrage contre le 18e de Ligue 1, offrant la possibilité d’une promotion. Les deux places orientées vers l’élite sont cependant conservées.

À lire aussi : Football – Ligue 2 : Un calendrier avec une trêve automnale XXL et des matchs pendant les vacances

Dans les autres sens, quatre équipes reléguées de L1 en L2, tandis que les deux premiers de l’équipe nationale monteront en niveau. La raison de ces changements réside dans la volonté de réduire le nombre de clubs en Ligue 1, qui ne comptera que 18 formations sur la ligne de départ en 2023-2024.

Ce format inhabituel…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page