news

Football (Ligue 2) : pour le retour en Hainaut, Valenciennes veut raviver la flamme

La saison dernière, dans le Hainaut, le VAFC s’est bien battu, avec seulement 5 victoires au compteur (5 nuls et 9 défaites). Malgré le match sérieux de samedi dernier à Bordeaux, les rouges et blancs se savent attendus. Mais l’envie d’aller de l’avant domine.

C’est un « effort mental » que Nicolas Rabuel demande d’une manière particulière. Le petit plus qui permettra à ses joueurs de franchir une nouvelle étape. ARCHIVES PHOTOGRAPHIQUES STEPHANE MORTAGNE Publication : 5 août 2022 à 21:20 Temps de lecture : 3 min

Du côté des groupes de supporters, le match nul à Bordeaux (0-0) n’a pas apaisé les ardeurs. Sur les réseaux sociaux, ça continue de couper. Cette VA se soucie. Cette VA démoralise. Car il ne serait pas assez fort pour concourir, pas assez ambitieux dans le recrutement, pas assez populaire dans sa tarification, pas assez si, pas assez ça… A Valenciennes, en effet, il s’attarde inlassablement sur les mêmes maux. Car les émotions manquent, la fierté manque, la Ligue 1 manque.

Conscient que le Hainaut a besoin de certitudes et d’un supplément d’âme, Nicolas Rabuel, promu en tête cette saison, ne presse pas. Son terrain de jeu est le football. Et c’est dans ce contexte qu’il entend apporter des réponses. Sur le terrain. Par le jeu et rien que le jeu.

En faisant de son antre une forteresse ? « C’est la volonté de toutes les équipes, répond l’entraîneur Rabuel. Nous voulons tous que ce soit dur pour les adversaires. Il veut avant tout de l’action. Et pour inciter ses joueurs à courir tant bien que mal sur cette voie de la rédemption, qu’il sait que tout le monde peut aborder, il n’a donc cessé de lancer ses cailloux tout au long de la semaine. Comme il le fait depuis le début de la saison.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page