news

Football : « Loulou, il fait partie de moi », confie Jacques Vendroux, entraîneur des Variétés club de France

A l’occasion de la visite des Variétés Club de France, à Sète ce mercredi 17 novembre, le journaliste se confie.

Le Club des Variétés de France s’installera ce mercredi à Sète. Que représente cette ville pour l’amateur de football que vous êtes ?

Un monument du football français. A mon arrivée à Sète il y a quelques semaines, les managers m’ont offert le maillot mythique du club. Il ne faut pas oublier que le FC Sète 34 fait partie de l’ADN du football français. C’est le même un club qui a été champion de France, qui a une âme extraordinaire.

Au stade, j’ai vu des photos de Joseph Ujlaki, Andy Delort. En France, peu de clubs peuvent se targuer d’une histoire similaire et puis, bien au-delà du football, Sète est une ville qui fait partie de l’histoire de France, de notre patrimoine.

Le football héraultais, c’est aussi Louis Nicollin. De quoi tu te rappelles?

Loulou, il fait un peu partie de moi. Je suis resté très proche de sa famille, et de Colette en particulier. Il m’a fait l’honneur, même si je m’en serais bien sûr passé, de prononcer un discours à la cathédrale de Montpellier lors des obsèques de Louis. Ce fut pour moi un moment de grande émotion.

J’ai aussi rencontré récemment Agathe, la fille de Laurent. C’est une fille merveilleuse. Avec Louis, j’ai de très bons souvenirs, des moments de plaisir, des blagues. D’ailleurs, je n’oublierai jamais qu’il a énormément aidé les Variétés Club de France depuis sa création en 1971, par des subventions, l’organisation de matchs ou encore le lever de rideau à la Mosson.

De nombreux joueurs de La Paillade portaient également les couleurs de Variety. Il y a un…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page