news

Football. National : Précieuse victoire du Stade Briochin face à Boulogne – Football

Jamais, les Briochins n’avaient enchaîné deux coups sûrs cette saison. Ils ont réussi et « nous élève un peu », sourit Théo Bloudeau. Un penalty leur a suffi, obtenu par Nassi (pour une faute de Cilli) et transformé par Bloudeau (59′), en fait. Pour le jeu scintillant, cependant, nous reviendrons. « Au bout d’un quart d’heure et vingt minutes, le sol a commencé à se dégrader », a déclaré Théo Bloudeau lui-même. Il était plus que gros, de pire en pire. Dans ces conditions, il est impossible de risquer d’installer la boule que l’on souhaite. Bien sûr, ce n’était pas toujours très agréable à regarder. Nous avons joué en profondeur, les deuxièmes balles. Mais nous avons été courageux ! « 

herbe maudite

On ne fera pas l’épilogue sur la pelouse de Fred-Aubert, plus catastrophique que jamais. Mais les Briochins ont mis la bonne mentalité, malgré une première mi-temps trop timide. « C’était un match compliqué mais les gars étaient intelligents, ils savaient être patients », a déclaré Didier Santini, l’entraîneur du Costa Rica.

Après le penalty, ils ont redoublé d’attention. Il n’y a eu qu’une grosse alerte quand Angoua n’est pas loin d’être expulsé pour avoir empêché Moussaki de débuter seul dans le but (64′). « Je nous ai trouvés trop doux, surtout en attaque », regrette Stéphane Jobard, arrivé au chevet des Boulonnais il y a trois semaines. L’ancien Dijonnais sait aussi « que les conditions de jeu n’ont pas aidé », ainsi que les dix absences qu’il a déplorées, dont celle de Beauvue, suspendu. « Mais nous sommes capables de faire mieux, de faire plus de courses en avant. Saint-Brieuc était égal à lui-même. C’est une équipe capable de combiner sur les côtés, d’exploiter des situations de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page