news

Football : « On se bat, on paye nos dettes tous les jours », assure Yoni Ragioneri, président du FC Sète

Le président du FC Sète rappelle la situation financière difficile du club.

Le début de saison n’est pas propice aux éclats de joie dans les couloirs du FC Sète. Sportivement, l’équipe première est Lanterna Rossa en N2. Et financièrement, la situation est préoccupante.

Une dette de 200 000 euros

Au point que le spectre de la faillite semble planer, du moins dans les discussions. « Nous sommes en difficulté, c’est la réalité et il est normal que les gens se posent des questions », a déclaré Yoni Ragioneri, officiellement président depuis mercredi. « On descend dans la catégorie, certaines subventions n’arrivent plus, la Fédération ne nous versera pas les 350 000 euros liés à la N1, deux gros sponsors nous ont quittés, nous avons quitté le ventre de l’agglo… On démarre la saison avec un problème de trésorerie, mais aujourd’hui on fait le point sur les salaires et on anticipe sur l’endettement.

Une dette actuellement estimée à près de 200.000 euros, « ce qui correspond à peu près à l’excédent de salaire imputable à mes prédécesseurs ».

Sortir du féminin

Dans ce contexte, les ennuis s’enchaînent inévitablement. C’est ainsi que, le cœur gros, Bénédicte Sablos a été contrainte de rayer l’équipe féminine de la carte cette semaine. « C’est arrivé parce que des promesses ont été faites qui n’ont pas pu être tenues », poursuit le président. « C’est dommage pour beaucoup de monde, pour le foot, pour la ville. Mais on reconstruira l’année prochaine. Ce sont des promesses qui auraient pu être tenues en N1, même si… Quand on est encadré, on ne peut pas faire n’importe quoi. »

Un autre problème conséquent est la perte de joueurs. En équipe première comme en…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page