news

Football – Pau : capitaine Kouassi – couça

Mais depuis le mois d’août, les résultats sont moins éclatants. Clé de voûte du dispositif Tholot, Xavier Kouassi a donné trois fois pour des conséquences capitales : passe dangereuse contre Sochaux à l’origine de l’ouverture du score des Doubiens (0-3 ; 4e journée) ; un contrôle raté sur un ballon anodin pour offrir à Quevilly le nul (1-2 ; J.5) et un penalty accordé à Saint-Etienne (2-2, J.7)… « Il ne le voit pas forcément très bien bien : c’est un compétiteur, quelqu’un qui veut gagner tous les matchs », confie son entraîneur, Didier Tholot.

Prix ​​élevé

Trois actions qui ne remettent pourtant pas en cause son statut. Tholot est prêt à discuter. « Il y a un contexte à prendre en compte : c’est important pour le groupe, pour la préparation des matches et dans les matches ». Noé Sow, son partenaire de défense confirme : « Xavier Kouassi est un joueur important. Déjà de son expérience. C’est ma première saison à ce niveau, il a déjà une belle carrière. Il est une référence. Il sait me corriger si nécessaire. Et je n’hésite pas à demander votre avis. C’est important pour une première saison d’avoir un joueur comme lui à ses côtés. « 

Les chiffres soutiennent également le choix de la confiance. On dit que Xavier Kouassi n’est pas parfait : ses pourcentages de passes réussies (85%), de tacles réussis (50%) ne sont pas ceux d’un international. Mais les critiques qualifient aussi beaucoup : il gagne plus de duels qu’il n’en perd, il est dans le Top 10 de la Ligue 2 sur les interceptions, il n’a raté qu’un dribble et deux chèques en 7 matchs…

C’est donc surtout le prix des erreurs qui est élevé. Même constat sur le plan disciplinaire : seulement 7 fautes commises mais 3 cartons jaunes…

L’équipe éditoriale recommande Intact Trust

Avec ce compteur, Tholot promet la confiance…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page