news

Football : quatre choses à savoir sur Bordeaux, prochain adversaire de Rodez

Le Raf reçoit Bordeaux samedi 6 août, pour le compte de la 2e journée de Ligue 2.

Bordeaux n’en a pas fini avec ses problèmes administratifs

Réintégré en Ligue 2 quelques jours seulement avant le début du championnat, après avoir été relégué en équipe nationale par la DNCG en juin, Bordeaux ne s’est pas encore complètement débarrassé de ses problèmes extra-sportifs.

Même si l’essentiel est à l’abri, on parle encore d’argent du côté du domaine du Haillan. Mardi 2 août, la DNCG a en effet débouté le club d’un encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutation. Cela signifie qu’avant de pouvoir recruter, les Girondins doivent soit se séparer des joueurs, soit négocier des baisses de salaire afin de réduire leur salaire.

C’est pourquoi les contrats de Yohann Barbet, Vitali Nsimba et Jonas Lossl, trois renforts potentiels, n’ont pas encore été entérinés. Les deux premiers nommés, cependant, ont fait l’essentiel de la préparation des ordres de David Guion et de son équipe.

Cependant, la DNCG a autorisé la prolongation ou la signature d’un premier contrat professionnel pour plusieurs jeunes joueurs. En plus d’exercer l’option d’achat de Danylo Ignatenko, le milieu de terrain ukrainien prêté par le Shakhtar Donetsk depuis le début de l’année.

Les jeunes au pouvoir

C’est la conséquence des problèmes financiers de Bordeaux. Incapable de recruter et désireux de repousser certains indésirables, le club aquitain s’appuie sur de nombreux jeunes joueurs de l’effectif local en ce début de saison. Ainsi Logan Delaurier-Chaubet, Dilane Bakwa, Malcom Bokele, Junior Mwanga et Jacques Ekomié, titulaires face à Valenciennes en première…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page