news

FOOTBALL Trop généreux, le CAO reçoit la fessée d’Auxerre

Le onze oacien tombe lourdement face à la réserve de l’AJ Auxerre. (Photo Fabrice Fourès)

Accablé par un quart d’heure cauchemardesque et une multiplication des fautes individuelles, l’Olympique d’Alès dans les Cévennes s’est lourdement incliné face à la réserve auxerroise (1-5) malgré une belle réaction d’orgueil en seconde période. .

Le jeu. Le premier quart d’heure n’est pas vraiment un tour d’observation, mais il se résume à une belle bataille au milieu de terrain pour gagner des duels. Tactiquement discipliné et très concerné, l’OAC a beaucoup à faire avec le onze athlétique d’Auxerre. La première occasion du match est à attribuer à Ousmane Camara, qui profite d’une erreur de jugement de Mogès pour entrer dans les Cévennes. Il faut une réponse de parade de Fofana qui contraste pour stopper cette course au terme de laquelle l’attaquant visiteur réclame un penalty sur la main du premier nommé. Le jugeant involontaire, l’arbitre ne le permet pas (17e).

Aux prises avec un adversaire dans le couloir droit, Lenny Houelche perd un ballon, volé par N’gatta. Il suffit de la déviation du dernier Silvestre pour détacher la défense alésienne des arrières et le milieu offensif bourguignon, avec un délice au tir du gauche, bat Moreau (0-1, 22e). Cette ouverture du score remet les Alésiens en question, tout en redonnant confiance aux visiteurs inspirés. L’enchaînement du couple Silvestre-Krizoua surprend la charnière centrale de l’Oacienne et, si Moreau est décisif dans un premier temps, sa parade est bien suivie par les attaquants auxerrois, qui en profitent par deux fois pour pousser la tête jusqu’à la fin de la réseau (0-2, 28). Alès est parti et vire en correction quand Camara, après avoir attrapé un rhume à Mogès, crucifie le gardien cévenol (0-3, 30°).

Émerveillement des spectateurs de la tribune Louis-Pautex, …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page