news

Football : Xavier Collin, entraîneur des États-Unis à Orléans, tire la sonnette d’alarme

Contre Avranches, nous ressentions une certaine impuissance. Est-ce aussi votre observation?

On peut résumer ainsi. Avec enthousiasme aussi. Nous n’avons pas offert grand-chose. Le contenu était très, très moyen, à l’exception de notre début de match plutôt intéressant et de la fin de match où nous avons mis plus d’intensité. Les autres étaient trop pauvres pour espérer gagner.

US Orléans v Avranches : le match (22 octobre 2021)

Comment l’expliquez-vous ?

On a des gars qui, au fil de la saison, ont perdu confiance, ça se voit dans leur jeu, on a eu beaucoup de gâchis technique. Nous avons aussi manqué d’engagement et nous avons été battus sur les deuxièmes ballons. Cela se voit aussi dans les attitudes avec une équipe passive qui ne prend aucune initiative, qui a étrangement peur de jouer.

C’est ce qui me dérange et c’est très décevant, car nous perdons aussi le contenu et le contrôle que nous avions parfois. En général, on n’a pas l’attitude d’une équipe qui doit se battre pour revenir dans un quartier plus calme.

« Je peux sentir les garçons loin les uns des autres. Et c’est plus dangereux. »

Xavier Collin (entraîneur de l’US Orléans)

L’OLB et l’USO reviennent à la Ville d’Orléans : l’assistant sportif Thomas Renault explique ce choix

« Nous devons tous nous en sortir ensemble »

Pourtant on essaie de porter cette agression au quotidien mais ça ne passe pas…

Quand on est manager, on ne peut pas accepter d’avoir des joueurs qui jouent à l’envers, qui ne prennent aucune initiative. Ce n’est pas possible,…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page