news

Galatasay-Olympique de Marseille : l’OM éliminé après un revers en Turquie (4-2)

L’OM n’ira pas plus loin. Après quatre nuls en autant de matches de Ligue Europa, le club marseillais s’est incliné sur la pelouse de Galatasaray jeudi soir (4-2), lors de la cinquième journée de la phase de poules. Un revers qui, combiné à la victoire de la Lazio sur la pelouse du Lokomotiv Moscou dans le même temps (0-3), élimine de la compétition les hommes de Jorge Sampaoli tandis que les Istanbuliens, toujours premiers, se qualifient. Il ne faudra pas tout gâcher, le 9 décembre face au Lokomotiv, pour au moins être transféré en conférence de Ligue Europa.

Le schéma était simple : en cas de victoire de la Lazio sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, l’Olympique de Marseille n’avait d’autre choix que de s’imposer jeudi soir à Istanbul. Le club romain a terminé le travail, surtout grâce au doublé de Ciro Immobile. Pas le Foceano. Et s’il faut du temps pour faire le point sur les causes de cette élimination en C3, il y a déjà beaucoup à dire sur cette simple défaite. A commencer par la générosité de la défense marseillaise. C’est notamment le couloir de gauche qui a très souvent posé problème, celui d’un Luan Peres débordé et d’un Pape Gueye qui occupe une position inhabituelle dans le couloir.

Ligue Europa

Moins de buts, plus de nuls : parce que l’OM n’étonne plus

IL Y A UN JOUR

Vaincre la défense marseillaise, Dieng dégoûté

Alexandry Cicaldau a ainsi déterminé le but de la pause en se faisant servir entre Luan Peres et Duje Caleta-Car, incitant le défenseur croate à marquer contre son terrain (2-0, 30e). Sofiane Feghouli, qui avait tout le temps du monde pour marquer devant le but, est reparti complètement seul au second poteau (3-0, 64e). Mais c’était aussi la perte de balles qui coûtait cher. Boubacar Kamara a ainsi dégagé un ballon plein axe, pressé par un Cicaldau, déjà lui, qui a ensuite poursuivi sa course pour mettre fin au service de Feghouli sur un centre (1-0, 12e). C’est un plus …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page