news

Grâce à Benzema et Mbappé, les Bleus finissent bien en Finlande

Il ne s’était pas passé grand-chose quand il n’était pas là, et il sera forcément difficile de ne pas voir un lien de cause à effet entre l’apparition de Karim Benzema sur la pelouse du stade olympique d’Helsinki et la bien meilleure expression collective des i Blues après son entrée en jeu. (56e). Avec un nouveau but (66e), le neuvième depuis son retour en sélection, le 36e au total, l’attaquant du Real Madrid a pesé de tout son poids dans le succès des Bleus alors que Kylian Mbappé était lui-même, aux commandes de tout (76e). °) pour donner un peu plus d’éclat à l’issue de ces éliminatoires qui ont laissé la Finlande ancrée. La place des barrages lui a été ravie par l’Ukraine, qui s’est imposée en Bosnie (2-0) grâce à des doublés de Zinchenko (58e) et Dovbyk (79e).

Pour la France, l’affaire était close depuis samedi soir et le récital offensif a eu lieu contre le Kazakhstan (8-0). Cela explique les cinq changements apportés par Didier Deschamps au coup d’envoi. Mais si cette rencontre a servi de beurre, il a au moins confirmé que le profil du piston était tout sauf insignifiant dans le 3-4-2-1 que l’entraîneur des Bleus a installé. Comme l’entrée de Benzema, celle de Kingsley Coman (56e) a compté. Avec Léo Dubois, touché juste avant la pause, puis Benjamin Pavard qui a fermé le match axial droit, l’animation offensive des Bleus avait laissé à désirer : un seul tir au but en première période, le même total que les Finlandais.

C’était bien mieux qu’en fin de match qui avait vu Mattéo Gendozi honorer sa première sélection. Cinq victoires, trois nuls et zéro défaite : l’équipe de France a mis un point d’honneur à terminer cette phase de poules en beauté. Après la victoire de la Ligue des Nations aux dépens de l’Espagne en octobre, deux des trois buts de l’année ont été marqués.

Le joueur : encore Mbappé…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page