news

Griezmann, le tonnerre ?

Agacé par sa situation à l’Atletico Madrid, conséquence du conflit entre le club madrilène et le Barça, est prêt à claquer la porte des Colchoneros.

A moins de deux jours de la fin du mercato d’été, l’affaire Antoine Griezmann continue de défrayer la chronique dans les rubriques marchés. Son destin semblait pourtant scellé. « Griezmann est un joueur important dans l’équipe. Il ne peut pas partir », a récemment déclaré le président de l’Atletico Madrid.

Depuis, si on n’a cessé d’évoquer un départ du champion du monde tricolore, c’est en vue du marché des transferts d’hiver avec dans le rôle du prétendant. Mais selon L’Equipe, un rebondissement de dernière minute d’ici jeudi soir n’est pas à exclure. Blâmez le malaise des Français. Antoine Griezmann était en effet cantonné à un rôle de remplaçant de luxe depuis le début de saison, le Mâconnais a dû se contenter de rejoindre après l’heure de jeu, s’il a tout de même marqué deux buts en quatre matchs, dont le but vainqueur lundi à Valence, se sentirait pris en otage entre l’Atletico Madrid et le Barça.

Deschamps n’a pas caché son inquiétude

Prêté l’été pour deux saisons par les Blaugrana, le Français voit les deux dirigeants espagnols s’opposer sur le plan d’une option d’achat fixée à 40 millions d’euros que les Colchoneros devront verser pour conserver leur joueur. Le chiffre est désormais jugé trop élevé par le club madrilène, qui travaille depuis le début de la saison pour éviter que cette option ne devienne automatique. Pour ce faire, le champion du monde tricolore ne doit pas avoir disputé 50% des matchs des Rojiblancos lors des deux saisons de son prêt. Et pour prendre en compte un match, le Français doit avoir joué 45 minutes. Ce qui explique alors son statut de suppléant.

Antoine Griezmann serait donc…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page