news

Gros chèques, salaires en hausse… le point sur les transferts des principaux acteurs africains – Jeune Afrique

On s’attendait à un été européen particulièrement chaud. Ça l’était, et pas seulement d’un point de vue climatique. En cette année de Coupe du monde qui se déroulera du 20 novembre au 18 décembre au Qatar, et pour laquelle cinq sélections africaines se sont qualifiées (Maroc, Tunisie, Sénégal, Ghana, Cameroun), plusieurs joueurs en ont profité pour changer d’air. Les montants des transferts se sont avérés élevés, tout comme les niveaux de rémunération. Même un joueur comme l’Egyptien Mohamed Salah (30 ans), qui ne participera pas à la Coupe du monde, a vu sa fortune s’améliorer à .

Le capitaine des Pharaons est en effet aujourd’hui le footballeur le mieux payé de l’histoire des Reds, dont il est devenu un élément incontournable. Buteur et récidiviste ces dernières années, l’Egyptien gagnait auparavant 1 million d’euros par mois. En fin de contrat le 30 juin 2023 et en position de force pour négocier une prolongation, l’ancien joueur de la Roma touche le jackpot, puisqu’il empochera désormais 1,6 M€ par mois, hors bonus. . Désormais lié à Liverpool jusqu’au 30 juin 2025, sa valeur marchande est désormais estimée à 90 millions d’euros. Son ancien coéquipier en , le Sénégalais Sadio Mané, 30 ans lui aussi, a décidé de quitter les rives de la Mersey pour le , le meilleur club allemand.

Salaire d’or pour Salah et Mané

Dans la transaction, Liverpool a récupéré un chèque de 32 millions d’euros, correspondant à l’indemnité de transfert d’un joueur acheté en 2016 à Southampton pour 36 millions d’euros. Mais c’est incontestablement le champion d’Afrique en titre qui s’en sort le mieux. A Liverpool, les Casamançais gagnaient « seulement » 6,1 millions d’euros par an, un chiffre auquel s’ajoutaient de juteuses primes.

À…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page