news

Haaland coûte 70 millions d’euros par an

Les principales équipes du continent commencent déjà à prendre en compte ce qu’il en coûte d’avoir Haaland chaque année si elles veulent le signer. Avoir l’attaquant norvégien dans l’effectif implique un investissement d’environ 400 millions d’euros et qui devra être amorti sur cinq ans, le temps que durera le premier contrat signé par l’attaquant. Sur la base de l’accord verbal entre son représentant, Mino Raiola, et le PDG du Borussia, Hans Joaquim Watzke, pour « faciliter son départ cet été », son prix de vente devrait avoisiner les 100 millions d’euros. Selon les informations qu’AS rebat, il n’existe aucune clause écrite fixant ce prix, comme cela a été publié, à 75 millions d’euros. Le Borussia n’a payé que 20 millions d’euros à Lepzig pour Haaland, par déférence pour le super représentant, et lui est redevable (il doit respecter ce pacte verbal).

Par contre, il faut tenir compte du salaire du joueur. Ils assurent à AS de l’environnement du footballeur que ce qu’il accuse ne sera pas décisif dans la décision qu’il va prendre. Il préfère donner la priorité à un projet sportif qui lui garantit des titres et qui le rapproche de son intention de remporter le Ballon d’Or. Mais nul n’échappe au détail qu’avec Mbappé, Haaland est le footballeur du moment, qui a des offres des principales équipes européennes et que l’on estime qu’au moins il faut mettre sur la table 25 millions d’euros nets par saison pour le persuader. Cela revient à 50 millions bruts pour n’importe quel club…

Bouclier / Drapeau du Real Madrid

De cette façon, Haaland devra toucher un total de 250 millions d’euros bruts en cinq ans. Avec les 100 millions qui seront autour du transfert, le montant total à signer pour l’attaquant norvégien atteindra sûrement 350 millions : 70 millions par an pendant les cinq du contrat qu’il signera. Cela, sans tenir compte des commissions. Pour emmener Haaland au Borussia Dortmund, Raiola a empoché 14 millions et le père du footballeur 7. Ce chiffre est…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page