news

Henderson « choqué » par les violations des droits de l’homme au Qatar

Après avoir reçu un briefing détaillé sur la situation des droits de l’homme au Qatar, le capitaine de Liverpool et international anglais Jordan Henderson s’est dit « choqué » par la situation dans l’Etat du Golfe.

A moins de huit mois du début de la prochaine Coupe du monde, la position de Jordan Henderson et du Britannique sur le Qatar pourrait très bien faire du bruit et trouver de l’écho, pourquoi pas dans d’autres sélections.

En marge du match amical des Three Lions contre la Suisse ce samedi à Wembley, le capitaine de Liverpool s’est exprimé sur la situation dans le pays hôte de la prochaine Coupe du monde, pointant du doigt les violations des droits de l’homme. Une déclaration basée sur un briefing détaillé, notamment à partir des informations recueillies par l’ONG Amnesty International, sur la situation dans l’Etat du Golfe transmises par le staff de l’équipe anglaise.

« C’est vraiment terrible quand on regarde certains des problèmes qui se produisent là-bas »

« Lorsque nous avons reçu ce briefing, qui était vraiment important, c’était assez choquant et décevant. C’est vraiment terrible de voir certains des problèmes qui se produisent actuellement et qui se sont produits là-bas », a-t-il déclaré. Gardien. Le milieu de terrain de 31 ans a également confirmé que lui et ses coéquipiers publieront un message collectif pour contester les positions qataries sur les droits des femmes, la communauté LGBTQ+ et les travailleurs migrants, dont le responsable de la construction du stade.

« En tant qu’équipe, nous sommes en train de le digérer, d’avoir des idées sur ce que nous voulons faire dans le futur, car c’est l’occasion de faire la lumière sur les problèmes et d’utiliser nos plateformes pour obtenir un changement positif ( …) Quoi que nous décidions de faire, nous serons critiqués et cela ne suffira jamais, mais nous le faisons pour …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page