news

huit supporters parisiens bannis du stade

Le PP ne précise pas si tout le monde est supporter du ou si certains soutiennent le Paris FC. « Ces interdictions concernent les matches du PSG, du Paris FC, de Créteil Lusitanos, du Red Star et du PSG Handball selon le profil des supporters », a précisé la préfecture.

A LIRE AUSSI : Paris FC – Accidents lyonnais : les deux clubs éliminés de Coupe de France, les supporters lyonnais privés de matches à l’extérieur

« Certains sont interdits de matches pour tous ces clubs, d’autres pour quelques-uns seulement », a précisé la même source.

Les interdictions administratives de stade (IAS), instaurées en 2006, sont décidées par le préfet en cas d’atteinte à l’ordre public, à la fois « comportement général » lors d’événements sportifs, et « acte grave », selon le code du sport.

Match perdu pour les deux clubs

La sanction peut s’accompagner de l’obligation de marquer à la préfecture de police lors des matches. Interrogée sur ce point, la PP n’a pas pu préciser si tel était le cas pour les huit personnes concernées.

La Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) a recensé à la mi-décembre 104 personnes interdites de stade (un tiers des interdictions administratives, deux tiers des interdictions judiciaires).

Le match entre le Paris FC et Lyon, disputé au stade Charléty, a été définitivement interrompu à la mi-temps (1-1), exemple d’une longue série d’incidents dans les tribunes des stades français cette saison.

De la fumée a été projetée autour de la tribune réservée aux supporters lyonnais et des bagarres ont éclaté, provoquant des mouvements de foule et le déploiement des forces de l’ordre. Un partisan …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page