news

« Il faut qu’on soit plus tueurs », lance l’attaquant montpelliérain avant le match face à Strasbourg

La recrue stéphanoise est rapidement devenue un pion incontournable du MHSC. Il s’est exprimé en conférence de presse avant la réception à Strasbourg, samedi 17 septembre, à 17 heures, à La Mosson.

Physiquement, comment allez-vous ?

Bon, je ne m’attendais pas à autant jouer à Angers, ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Je me suis précipité à la maison, je suis content que ça ait tenu. Il y a toujours un risque quand on revient d’une blessure. Quand tu passes le premier match tu es content, quand tu passes le second tu es encore plus rassuré. On va attendre que ce match contre Strasbourg passe et tout ira bien.

Il ne vous a pas fallu longtemps pour devenir un élément essentiel de l’équipe, on dirait que vous êtes là depuis longtemps

Je suis content que ça ne se passe pas trop mal pour moi. Je le dois au club, au président, au staff, aux joueurs qui m’ont bien intégré et bien accueilli, aux supporters qui m’ont tout de suite accueilli. Cela m’a permis de bien m’acclimater, de me sentir chez moi. Un grand merci aux joueurs, nous sommes arrivés dans de bonnes conditions, la porte grande ouverte, cela nous a permis de nous sentir bien sur le terrain. Voici un club familial, avec des valeurs, qui aide. Nous savons pour qui nous nous battons chaque week-end. J’espère que ça se concrétisera samedi, contre Strasbourg, un match fondamental pour rentrer dans le droit chemin.

Comment se déroule un match important, peut-il générer des tensions ?

Oui, après tous les matches le sont. Contre Angers on a fait une contre-performance, on n’a pas mis les ingrédients pour gagner ce match, on ne doit la défaite qu’à nous-mêmes. Le jeu est très important pour passer la trêve tranquille, mais une défaite ne créera pas de tensions dans le…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page