news

« Il ne faut pas rester dans le calcul » : les Girondins au pied du mur avant d’affronter Angers

Le jeu de toutes les peurs. Dimanche, les Girondins de Bordeaux joueront l’essentiel de leur survie en Ligue 1 en se déplaçant sur la pelouse du SCO Angers. Bordelais, 19e du championnat, n’a plus que trois matchs à jouer pour tenter d’éviter la relégation en Ligue 2 qui se rapproche de match en match.

« On n’a pas à être dans le calcul, il faut absolument qu’on marque des points », a certifié l’entraîneur bordelais David Guion en conférence de presse d’après-match après la défaite 0-1 face à Nice dimanche.

Dans une confrontation à distance avec les Girondins, l’AS Saint-Etienne (18e) a une partie de son destin entre ses mains. Car, si les Verts l’emportaient lors de leur déplacement à Nice, et si les Girondins ne s’imposaient pas contre Angers, la descente des Maritimes en deuxième division serait scellée. Comment, alors, les Girondins peuvent-ils sortir d’une fin de saison difficile dans laquelle ils se sont retrouvés empêtrés ?

Ligue 1

Et si le droit à l’image faisait dérailler l’arrivée de Mbappé à Madrid ?

IL Y A 3 HEURES

Pire défense de Ligue 1 (de loin)

« Je suppose que pour gagner un match, il faut marquer des buts. Contre Nice, Bordeaux a joué derrière », a déclaré l’ancien défenseur bordelais Nordine Kourichi à la radio ARL. Si le style de jeu des hommes de David Guion lors du dernier match ne semblait pas enclin à l’offensive, selon l’ancien joueur les Bordelais sont tout de même à la 10e place du classement des meilleures attaques de Ligue 1, avec 47 buts marqués.

On a l’impression que c’est une équipe qui joue en bas de tableau en Ligue 2

Un nombre plus qu’honorable qui n’explique donc pas leur mauvais bilan général. Pour cela, il faut regarder davantage du côté de la défense de l’ancien club champion de France. Spécialiste du secteur, Nordine Kourichi n’est pas tendre avec les Bordelais : « Là…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page