news

Iniesta reçoit la « réprimande » de la CNMV pour avoir fait la promotion des crypto-monnaies

Le joueur de Vissel Kobe et légende du football espagnol, Andrs Iniesta, a lancé ce mercredi une campagne sur ses réseaux sociaux avec une société de crypto-monnaie, qui opère avec des monnaies numériques.

Le footballeur a publié un tweet sur son compte personnel indiquant qu’il « apprenait » à « se lancer » avec les crypto-monnaies via la plateforme Binance (« échange »).

L’avertissement du CMNV à Andrs Iniesta

Mais la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) n’a pas tardé à réagir au message de l’ancien joueur de Barcelone et de l’équipe nationale espagnole. La CNMV n’a pas hésité à s’adresser à Iniesta via les réseaux sociaux et l’a exhorté à s’informer pleinement des risques liés aux crypto-monnaies avant d’investir ou de recommander à des tiers de le faire.

Dans un tweet publié ce mercredi, le superviseur financier espagnol a indiqué que « les actifs cryptographiques, étant des produits non réglementés, présentent des risques pertinents ».

Il a également conseillé à Iniesta de lire le communiqué publié par l’agence conjointement avec la Banque d’Espagne en février alerté sur ces produits.

Dans la déclaration publiée en février, la CNMV et la Banque d’Espagne admettent que les actifs cryptographiques « peuvent être des éléments qui revitaliseront et moderniseront le système financier dans les années à venir », mais ont averti qu’avant d’évaluer leur validité en tant qu’alternative d’investissement ou moyen de paiement, il est nécessaire de « tenir compte » de ses risques.

Ces risques incluent la sphère réglementaire, car ils ne sont pas considérés comme un moyen de paiement, ils ne sont pas adossés à une banque centrale et ils ne sont pas couverts par des mécanismes de protection de la clientèle. Ils ont également averti qu’il s’agissait d’un investissement à haut risque, qu’il s’agissait d’instruments complexes et à « forte composante spéculative ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page