news

« Je meurs d’envie de retrouver la terre », les premiers mots de Vincent Hognon

Ses premiers mots étaient attendus. Alors qu’il était mercredi officiellement nommé entraîneur du GF38, Vincent Hognon s’est exprimé pour la première fois ce jeudi matin. « Je viens à Grenoble avec une grande envie », a-t-il déclaré. Je meurs d’envie de trouver la terre elle-même. C’est une proposition que j’attends depuis mon départ de Metz car je suis jeune, j’ai envie de travailler. « 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les trackers.

En cliquant sur « Accepter », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez les dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte J’accepte tous les traceurs

Son premier objectif sera de redonner confiance à un groupe qui reste sur cinq défaites consécutives, toutes compétitions confondues. « Il faut recréer une dynamique positive, poursuit Vincent Hognon. Nous sommes dans une forme d’urgence car le match d’Auxerre est à nos portes (8 janvier). A Grenoble il y a des joueurs de qualité, des joueurs expérimentés, des managers. Je ne vais pas tout révolutionner, mais les choses vont forcément changer. « 

A terme, ceux qui s’engagent pour le moment jusqu’en juin 2023 veulent « aider le GF à se construire, à se développer. Ici il y a un stade, une ville, une métropole, une région, il y a tout pour faire grandir le club. « 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page