news

« Je suis passionné de football mais je n’ai pas de mentor »

INTERVIEW – L’entraîneur de l’ESTAC s’est entretenu avec Le Figaro pour évoquer son plan de match et les ajustements qu’il a dû faire depuis la montée en puissance de sa formation en Ligue 1.

Laurent Batlles nous a accordé un entretien téléphonique exclusif d’une demi-heure fin septembre. Avec pédagogie, l’entraîneur de l’ESTAC, qui a découvert la Ligue 1 comme entraîneur principal après deux saisons en Ligue 2, a décortiqué sa philosophie de jeu et posé les principes du Figaro. « Je ne vais pas dévier de ma façon de voir les choses », assure-t-il. L’ancien milieu offensif du Téfécé, de l’Olympique de Marseille et de l’AS Saint-Etienne revient également sur le début de championnat de son équipe et les ajustements tactiques qu’il a dû faire. Une authentique interview centrée sur le jeu avec l’un de ses meilleurs artisans d’aujourd’hui.

LE FIGARO. – Comment décririez-vous votre philosophie de jeu ?
Laurent BATAILLE. – C’est un projet de jeu qui appartient au staff et aux joueurs. On veut essayer de sortir le ballon proprement, surtout sous la pression de l’adversaire pour faire semblant de le mettre en difficulté plus tard.

Cet article est réservé aux abonnés. Vous avez encore 91% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà enregistré? Accès

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page