news

Jean-Claude Blanc rassure sur la présence du Qatar après la Coupe du monde 2022

Dans une interview accordée au podcast Pause, Jean-Claude Blanc fait le point sur l’implication des propriétaires qataris au PSG. Selon le directeur général du club de la capitale, rien n’indique qu’ils envisagent de prendre du recul après la Coupe du monde 2022, qui se jouera dans leur pays en fin d’année.

C’est l’une des grandes interrogations sur l’avenir du PSG. Entre grande fantaisie, scénario redouté ou hypothèse crédible. Les propriétaires qatariens vont-ils continuer à investir massivement après la Coupe du monde 2022, qui aura lieu en fin d’année dans leur pays (21 novembre au 18 décembre) ? L’avenir du club de la capitale en dépend beaucoup, onze ans après leur arrivée spectaculaire au Parc des Princes.

Interrogé lors d’une interview accordée au podcast Pause, animé par Alexandre Mars (et disponible ici en avant-première), Jean-Claude Blanc se veut plutôt rassurant à ce sujet. « Je n’ai aucune indication dans ce sens (d’un couloir, ndlr), et la volonté de construire depuis longtemps à Paris a été affirmée à plusieurs reprises par Nasser (Al-Khelaïfi), répond le directeur général du PSG. Nous construisons un centre de formation absolument extraordinaire près de Paris. Il sera livré dans un an, en 2023″.

« Leur volonté d’investir est raisonnée »

Blanc en profite pour rappeler à quel point le club parisien s’est développé au cours de la dernière décennie. « A l’époque, le PSG avait un chiffre d’affaires d’environ 90 millions d’euros, un club avec des installations moyennes dans une ville phare. Aujourd’hui on en a fait une marque mondiale. Et en fin de saison on est monté à environ 700 millions d’euros. achevé. » De quoi ravir les Qataris, qui ont fortement augmenté leur investissement initial. « Ils ont acheté le club entre 50 et 100 millions d’euros et la dernière valorisation qui est sortie était plutôt entre 3,2 et 3,5…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page