news

Jean-Pierre Rivère après les incidents Nice-Cologne : « Il en a marre »

« Comment vous sentez-vous après ces incidents ?

Notre ministre a tout résumé : nous en avons marre. Quand on vit ce live, c’est terrible. Quand on le revivre une seconde fois le lendemain matin en revoyant les images, c’est encore pire. Ce n’est plus possible. Le football est un sport, c’est un jeu, nous accueillons les familles et les enfants. Ce n’est plus supportable. Franchement, quand j’étais devant toi l’an dernier (après les incidents de Nice-OM), je ne m’attendais pas à revenir contre toi. Hier (jeudi) je me suis dit : « Qu’est-ce que je fous ici ? ». Mon fils de 10 ans a vu ces gamins courir vers lui… Ce n’est plus possible.

Comment on est venu ici? Quelles étaient les failles de sécurité ?
Vous avez déjà le problème de la vente des billets. Nous n’avons aucun droit légal de ne pas vendre de billets à certaines personnes. Je ne cache pas que je me demande si les ventes (aux supporters d’équipes étrangères) ne peuvent pas être interdites, quitte à être sanctionnées. Pour les prochains matchs à l’extérieur des fans, on ne vendra peut-être pas. On va être sanctionné mais… je ne sais plus comment faire. Cela devient difficile. Bien sûr, je ne critique pas les 8 000 Allemands qui étaient là. Mais il y a des gens qui ont passé la journée à boire. Ils partirent à pied de la place Masséna vers le stade. Ils ont profané la ville. Nous posons beaucoup de questions.

« Ce stade est quasiment impossible à protéger dans sa conception actuelle »

Et l’aménagement du stade ?
On le disait depuis l’ouverture du stade, c’est un constat que je fais depuis le début : on a un stade qui est magnifique, un instrument formidable, mais qui a un très haut niveau de complexité sécuritaire. Avec les incidents contre Marseille l’an dernier, on avait les buts qu’on demandait…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page