news

Joga bonito, force mentale et physique… Les Bleues franchissent un cap ?

Avouons-le, nous avons vibré sur pas mal de séquences offensives françaises. Globalement il y avait de tout : du mouvement, des combinaisons pour se lever du canapé, des circuits qui fonctionnaient… « Dommage que Katoto se soit blessé, car je pense que cette équipe aurait été une machine », analyse Thierry Asseloos, ancien adjoint de l’ancien entraîneur. Philippe Bergeroo. Le petit Bacha est formidable, il y a des individus capables de faire la différence, mais je suis surtout marqué par le collectif. Il y a des combinaisons que nous n’avons pas vues ces dernières années. « 

En moyenne dix tirs cadrés par match, combien de xG ? – 20 Minutes et Sofascore Une économie de force mentale

Tout le monde s’accorde à dire que les Bleues ont martyrisé les champions des Pays-Bas en titre, qui auraient probablement quitté l’ avec une grosse valise sans un match fou de leur gardien Interstelaar, désolé van Domselaar. On ne serait pas surpris d’apprendre que Wendie Renard fait des cauchemars sans fin de sa tentative miraculeusement repoussée par l’alter ego féminin de Manuel Neuer à la 90e minute.

Ennuyeux, mais on a bien le droit de se plaindre quand on regarde de loin…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page