news

« Jouez jusqu’au bout »

Malgré une prestation toujours aussi intéressante, l’AXE a connu une nouvelle déception face à Dijon (2-2)…

Évidemment, j’ai revu le jeu. On se blesse parce que, honnêtement, le scénario est cruel. Après une telle déception, il n’est pas facile de trouver les mots justes car l’histoire se répète encore et encore. Pourtant, le plan de match que nous avions mis en place a plutôt bien fonctionné. On a forcé Dijon à jouer longtemps. Sans oublier que nous avons marqué au bon moment. Nous étions bien et avons été punis sur deux coups de pied arrêtés. Le premier est touché dans la zone droite, le buteur, qui utilise un mur, arrive projeté et dégaine. Sur la seconde on cède d’un coup magistral à la dernière minute…

Vous vous sentirez amer…

Il y a vraiment beaucoup d’amertume. Nous n’avons pas su conserver ces trois précieux points. Cependant, Dijon ne nous a pas été supérieur. Comme la plupart des équipes de notre ligue. Nous n’avons rien à leur envier, si ce n’est leur classement ! Cependant, il faut trouver les leviers qui permettent de récupérer et d’entretenir la flamme du maintien.

Un résultat positif rapporté par Champagne passera-t-il indéniablement ?

Oui, si nous nous inclinons devant Reims, notre sort sera inscrit, scellé. Définitivement. Nous chercherons la victoire pour nous offrir une demi-finale contre Fleury et éventuellement une finale à domicile contre Soyaux.

Que pensez-vous de votre groupe ?

Je perçois le doute et une forme de désillusion, mais pas d’abattement. Nous avons hâte d’être à Reims. Il faut se rendre à l’évidence : nos chances de rester en place sont minces, mais elles existent quand même. Il faudra probablement prendre sept points en trois matchs pour nous sauver. Actuellement, nous sommes dans la peau du Real à la 89e minute du match face à City !

Je veux qu’on joue dur. Sans frein !

Pensez-vous que vos joueurs sont capables d’inverser la tendance ?

Oui…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page