news

Journalistes norvégiens faisant un reportage sur les travailleurs de la Coupe du monde arrêtés au Qatar | Qatar

Deux journalistes norvégiens enquêtant sur les conditions des travailleurs migrants au Qatar avant la Coupe du monde de football 2022 ont été arrêtés et détenus pendant 36 heures alors qu’ils tentaient de quitter le pays, ont rapporté les médias norvégiens.

Le journal VG a rapporté que Halvor Ekeland, journaliste sportif pour la chaîne publique NRK, et Lokman Ghorbani, caméraman de NRK, ont été arrêtés par la police dimanche soir alors qu’ils se préparaient à partir pour l’aéroport de Doha.

Quelques heures plus tôt, lors d’une émission en direct pour l’émission d’information Sportsrevyen sur les conditions de travail des ouvriers travaillant sur les sites de la Coupe du monde, Ekeland avait déclaré aux téléspectateurs qu’il y avait des « contrastes saisissants », certains ouvriers « se débrouillant très mal ».

Interrogé lors de l’émission sur ce qui l’avait le plus frappé, il a répondu : « Les rencontres que nous avons eues avec les travailleurs, ceux qui n’ont pas souhaité parler avec les journalistes devant la caméra. Quand je leur ai demandé un entretien, vous voyez la peur dans leurs yeux.

Les journalistes ont déclaré avoir été arrêtés devant l’hôtel et emmenés dans un poste de police, où ils sont restés jusqu’à leur libération mardi matin. Ils sont maintenant de retour à Oslo. Un porte-parole du gouvernement qatari a déclaré qu’ils étaient condamnés « pour intrusion dans une propriété privée et tournage sans permis ».

« Nous avons été interrogés, mais nous sommes avant tout heureux d’être de retour en Europe », a déclaré Ekeland au journal. « Nous avons eu du mal. Nous aurons un certain nombre de réunions avec NRK et découvrirons un certain nombre de choses, puis commenterons davantage. »

Le directeur général du radiodiffuseur public, Thor Gjermund Eriksen, a déclaré que NRK n’avait pas été informé des raisons de la détention, qu’il considérait comme une atteinte à la liberté de la presse et à la liberté d’expression. « Il est inacceptable que les médias soient empêchés de pratiquer un journalisme libre et indépendant lors de l’un des plus grands événements sportifs du monde », a déclaré Eriksen dans un communiqué. « Nous discuterons de la manière dont cela devrait être géré avec la Fifa. »

Ekeland et Ghorbani étaient au Qatar depuis le 14 novembre et devaient se rencontrer…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page