news

Journée de Ligue 2 -18° : avant le TFC-RAF, parlons d’Enzo Zidane

l’essentiel Le milieu de terrain qui a rejoint Rodez cet été a eu du mal à convaincre. Il n’a débuté que deux fois cette saison.

Enzo Zidane trotte sur l’herbe gelée du domaine de Vabre. Au milieu du terrain, alors que l’exercice imaginé par l’état-major de Laurent Peyrelade vise à travailler l’observation et les transmissions du gibier, le numéro 5 de la RAF flotte. Ce n’est un secret pour personne que le fils du footballeur français le plus célèbre bénéficie d’une vision au-dessus de la moyenne du jeu et de la technique du ballon.

A lire aussi : Ligue 2 – 18e journée : TFC-RAF, lundi, derby qui culmine

Pourtant, depuis son arrivée à Rodez en juin dernier, le milieu de terrain peine à trouver sa place (11 matchs joués, 2 en titulaire). Un chèque, en attendant un dépassement pour Ugo Bonnet, un « bon courage Enzo » lancé par Peyrelade… C’est indéniable, Zidane y met toujours ses affaires mais peine à se hisser physiquement au niveau requis par la Ligue 2.

« Quand on n’a pas joué depuis deux ans… »

A en croire son manager Laurent Peyrelade, il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre ce qui ne va pas chez le joueur : « Quand on rentre dans un club après deux ans sans jouer, c’est difficile de trouver le rythme. Et pour cause, le milieu de terrain n’a en réalité joué qu’une quinzaine de matchs entre août 2019 et août 2021 dans ses clubs d’Aves () et d’Almeria (). C’est très peu, trop peu pour pouvoir courir comme titulaire, même en deuxième division du championnat de France dont la densité physique est l’une des premières…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page